nous sommes déjà en septembre, 

les travaux du jardin n'ont pas de cesse et je n'ai pas vu la saison passer

ce fut depuis le printemps une succession de canicules précoces et de pluies d'orage

il a fallu nettoyer les herbes séchées puis vite désherber les jeunes pousses de chiendent .......

bref des rotations incessantes à la déchetterie

IMG_1930

IMG_1931

 

les amarantes queues de renard se sont epanouies

IMG_1932

 

IMG_1933

 

les hibiscus ou althéa sont en fleurs

IMG_1969

 

et les reine-marguerites aussi

IMG_1946

nous devrions profiter de toutes ces fleurs jusqu'aux premières gelées d'automne

IMG_1971

 

côté ruche, nous avons visité le jeune essaim récupéré au printemps

IMG_1884

 

nous avions installé une partition en polyestyrene à l'intérieur de la ruche car l'essaim trop faible ne remplissait pas la ruche


Lorsqu'une colonie est trop faible, le fait de partitionner permet de réduire l'espace à chauffer et évite de brûler des calories de manière inutile. Cela permet de préserver la vitalité d'une ruchée

Sur un essaim, en partitionnant on contrôle son développement pour éviter qu'il bâtisse en dehors des cadres. Il n'y a rien de plus embêtant que de devoir casser des gâteaux de miel ou d'abimer du couvain pour y mettre des cadres. 

 

mais les abeilles ont creusé la partition et ont bati de jolis gateaux de cire

 

IMG_1886